Accueil du Centre de recherche | Coordonnées | Plan intérieur du CHU | Espace membre | English
À propos du Centre Axes de recherche Chercheurs Recherche clinique Services Étudiants Chaires et réseaux Communications Carrières
 
Vous êtes ici: › Centre de recherche  › Nos chercheurs › BARREIRO , Luis Bruno
Chercheurs
Nos chercheurs
Nos postdoctorants
 
 › Nos chercheurs
 
 
BARREIRO , Luis Bruno  PhD
 
 
     
 
Axe de recherche
 
   
 
 
 
Thème de recherche
 
   
 
 
 
Adresse
 
 
CHU Sainte-Justine
 
 
3175 Chemin de la Côte Sainte-Catherine
 
 
Montréal  (QC), Canada
 
 
H3T 1C5
 
     
 
Téléphone
 
 
514 345-4931 #2544
 
 
 
 
Site web personnel
 
   
     
     

luis.barreiro@umontreal.ca
 
 
Sommaire de carrière, sujets et intérêts de recherche
 

Titres

PhD, professeur adjoint, Département de pédiatrie, Université de Montréal

Formation

  • 2008–2011 : stage postdoctoral en génomique fonctionnelle, Département de génétique humaine, Université de Chicago, Chicago, É-U.
  • 2003- 2008 : doctorat en génétique humaine des populations, Université Paris VII, Paris, France.
  • 1997-2002 : diplôme en génie biotechnologique, Université Lusófona, Lisbonne, Portugal.

Description sommaire de la carrière, de vos sujets et intérêts de recherche

Luis Barreiro a reçu ses diplômes de premier et deuxième cycles en biotechnologie de l’Université Lusófona à Lisbonne, Portugal. En 2008, il a obtenu un doctorat en génétique humaine des populations de l’Université Paris VII. Sa recherche vise à mieux comprendre le rôle de la sélection naturelle dans l’évolution de notre espèce et le niveau d’impact sur la sensibilité aux maladies aujourd’hui des événements de sélection historiques. Plus particulièrement, dans son laboratoire, Luis Barreiro et son équipe se penchent sur l’évolution des réponses immunitaires entre les espèces ainsi qu’entre diverses personnes et populations humaines.

1) Identification des facteurs génétiques de la sensibilité aux maladies infectieuses

Les maladies infectieuses sont depuis toujours partout dans le monde un problème majeur de santé publique. Malgré la production récente de vaccins et d’antibiotiques, ces maladies sont responsables de presque 15 millions de décès annuellement. Même si la variation interindividuelle de la sensibilité à certains microbes particuliers peut être en grande partie attribuée à des facteurs environnementaux comme la malnutrition ou à de mauvaises conditions d’hygiène, une proportion importante peut être attribuée à des facteurs génétiques chez le hôte. Toutefois, jusqu’à ce jour, on connaît très peu les facteurs génétiques sous-jacents pouvant contribuer à des différences de sensibilité aux maladies infectieuses au niveau des populations. Par le biais d’une approche pluridisciplinaire combinant des techniques génomiques de pointe et des outils génétiques immunologiques et évolutionnaires, l’équipe du laboratoire de Luis Barreiro vise à identifier des gènes individuels ainsi que des voies génétiques entières dont la réponse transcriptionnelle à des infections bactériennes distinctes varie d’un individu à l’autre et d’une population à l’autre et qui permet la localisation de certains locus génétiques spécifiques (QTL). Réussir à localiser de tels QTL se traduira par l’identification de certains gènes candidats très prometteurs de la sensibilité aux maladies infectieuses.


2) Évolution et réponses immunitaires chez les primats

Les humains ainsi que nos proches cousins évolutionnaires répondent différemment à un grand nombre d’infections. Si le SIDA, le paludisme et le cancer tuent des millions d’humains autour du monde annuellement, certains primats non humains semblent avoir une protection naturelle contre ces maladies. On croit que ces différences entre les humains et les autres primats sont, au moins en partie, attribuables aux différences entre les espèces en ce qui a trait à la réponse immunitaire à l’infection. Par contre, en raison de la pénurie de données fonctionnelles pouvant servir à des fins de comparaison entre les espèces, les différences entre le système immunitaire des humains et celui des autres primats sont toujours mal élucidées. Au laboratoire, nous examinons l’évolution phénotypique des réponses immunitaires chez les primats en combinant des essais immunologiques in vitro et des techniques génomiques de point. Nous projets s’annoncent très prometteurs quant à l’éventuelle identification des différences entre les espèces impliquées dans la réponse précoce à l’infection, ce qui permettrait peut-être d’expliquer les différences de sensibilité aux maladies chez les primats.



 
Distinctions et réalisations
 
  • chercheur-boursier junior 1, Fonds de la recherche en santé du Québec, 2011-2014.
  • boursier postdoctoral, Human Frontiers Science Foundation, 05/2009 – 02/2011.
  • boursier postdoctoral, Organisation européenne de biologie moléculaire, 03/2009 – 05/2009.
  • boursier postdoctoral, Fondation pour La Recherche Médicale, 03/2008 -02/2009.
  • boursier doctoral, Fundação para a Ciência e Tecnologia (gouvernement portugais), 2004-2008.




Dr Luis Barreiro reçoit le «Career Development Award 2012» du Human Frontiers Science Program (HFSP) pour son étude : «Deciphering the genetic architecture of immune responses to infection». (mars 2012)

Publications significatives sélectionnées par le chercheur
 
Barreiro L, Marioni JC, Blekhman R, Stephens M, Gilad Y,
Functional comparison of innate immune signaling pathways in primates
PLoS Genet 2010  e1001249.
 
   
Barreiro L, Laval G, Quach H, Patin E, Quintana-Murci L,
Natural selection has driven population differentiation in modern humans
Nat Genet 2009  340-345.
 
   
Barreiro L, Quintana-Murci L,
From evolutionary genetics to human immunology: how selection shapes host defence genes
Nat Rev Genet 2009  17-30.
 
   
Barreiro L, Ben-Ali M, Quach H, Laval G, Patin E, Pickrell JK, Bouchier C, Tichit M, Neyrolles O, Gicquel B, Kidd JR, Kidd KK, Alcais A, Ragimbeau J, Pellegrini S, Abel L, Casanova JL, Quintana-Murci L,
Evolutionary dynamics of human Toll-like receptors and their different contributions to host defense
PLoS Genet 2009  e1000562.
 
   
Barreiro L, Neyrolles O, Babb CL, Tailleux L, Quach H, McElreavey K, Helden PD, Hoal EG, Gicquel B, Quintana-Murci L,
Promoter variation in the DC-SIGN-encoding gene CD209 is associated with tuberculosis
PLOS Medicine 2006  e20.
 
   
Ensemble des publications transmises au FRSQ
 
 
 
 
























 
Avis légaux. (C) 2007-2009 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Tous droits réservés.