Recherche avancée
 
   
Vous êtes ici: > Professionnels > Nouvelles
> RECHERCHE site pro

> Bases de données
> Revues en ligne
> TextBooks
> Catalogue des Éditions
> Catalogue du CRME
> Guide Info-Parents

> À propos du site de pros
> Liens Ancien site Pro

> Consortium du RUIS




Liens :

Consulter l'avis sur le site de Santé Canada
Santé Canada: ZITHROMAX/ZMAX SR (azithromycine) et le risque d’arythmie cardiaque potentiellement mortelle - 14 mai 2013

Pour rapporter un cas d’effet indésirable

Vous suspectez une réaction indésirable à un médicament chez votre patient, n’hésitez pas à la déclarer à Santé Canada. Les professionnels du CHU Sainte-Justine peuvent aussi laisser un message à la boîte vocale 3636 et la déclaration sera prise en charge.

Pfizer Canada inc., de concert avec Santé Canada, tient à vous informer que des changements ont été apportés aux monographies de ZITHROMAX et de ZMAX SR (azithromycine) en rapport avec le risque d’arythmie cardiaque potentiellement mortelle. Une étude récente publiée par Ray et ses collaborateurs1 a rapporté un risque légèrement plus élevé de décès d’origine cardiovasculaire chez des patients traités avec l’azithromycine comparativement à des patients qui ne recevaient pas d’antibiotiques ou qui recevaient de l’amoxicilline. Ce risque affectait principalement les patients à plus haut risque de manifestations cardiovasculaires.

Pfizer a évalué toutes les données pertinentes disponibles sur le sujet et a décidé de mettre à jour la section des précautions des monographies de ZITHROMAX et de ZMAX SR afin d’inclure des renseignements additionnels.

  • De rares cas de prolongement de l’intervalle QT et de torsades de pointe ont été rapportés chez des patients recevant des doses thérapeutiques d’azithromycine.
  • La prudence s’impose lorsqu’on traite des patients qui présentent un allongement congénital ou documenté de l’intervalle QT, un déséquilibre électrolytique (particulièrement en présence d’hypokaliémie et d’hypomagnésémie) ou qui souffrent de bradycardie, d’arythmie cardiaque ou d’insuffisance cardiaque d’importance clinique.
  • La prudence s’impose également chez les patients sous traitement avec des médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT, tels que les antiarythmiques de classe IA ou III, les antipsychotiques, les antidépresseurs ou les fluoroquinolones.
  • Les personnes âgées risquent d’être plus sensibles aux effets des médicaments sur l’intervalle QT.

Un prolongement de la repolarisation cardiaque et de l’intervalle QT peut survenir lors de traitements avec des macrolides, y compris l’azithromycine. Les professionnels de la santé doivent tenir compte du risque d’arythmie cardiaque mortelle associé à l’azithromycine au moment de prescrire un antibiotique aux patients qui sont déjà exposés à un risque de manifestation cardiovasculaire.

Le profil d’innocuité de l’azithromycine est réévalué régulièrement au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont rapportés dans les publications scientifiques, les études cliniques, les rapports spontanés et les bases de données d’effets indésirables.

En lien avec le CHU:
Éditions du CHU Sainte-Justine | Fondation CHU Sainte-Justine | SAAC (Service des activités d'apprentissage continu)
 
Avis légaux | © 2006-2014 CHU Sainte-Justine. Tous droits réservés.